L'odeur de fougère, d'herbe humide et du chèvrefeuille, cet élément que je ne pourrai pas vous le fournir, je vais essayer en images de partager mon escapade de juillet.
DSC_4218

Les premières prairies qui longent le sentier aux chênes sont déjà recouvertes de trèfles blanc (peu de diversité...). Une buse chasse. un pic-vert me nargue, lançant son cri régulièrement je ne l'ai vu qu'une seule fois et je l'ai loupé ainsi que la buse. Je me rattrape donc sur ces chrysanthèmes des moissons qui poussent au pied du champ de maïs, et les pyrochroa serraticornis dans les graminés du vieux verger.
DSC_4215DSC_4223

DSC_4230
Le soleil transperce les bois, et je peux ainsi photographier le chemin creux qui descend à la rivière, les arbres sont majestueux dans ce contexte ombre-soleil.
DSC_4233

Il est déjà un peu tard, le fond de la vallée est bien sombre, les insectes peu nombreux, je note l'apparition furtive des bergeronnettes. Sur les berges, les reines des prés donnent de petites touches lumineuses. Je quitte l'obscurité une fois passée sur le pont.
DSC_4246DSC_4243

DSC_4266
En remontant vers les grandes prairies j'ai une vue bien dégagée sur la campagne, quelques mauves poussent sur le talus,

DSC_4256DSC_4265

DSC_4268Les gousses contenant les graines de genêts deviennent noires, bientôt elles éclateront libérant ainsi les graines, provoquant ainsi des clic-clics que l'on peut entendre.